Les Degrés Ultimes du Rite Ecossais Ancien et Accepté - Claude Guérillot

Ouvrage indisponible
Parution : 04/07/2005
Editeur : VEGA
ISBN : 2858294178
EAN13 : 9782858294176
Nb pages : 127
Avec “Les Degrés ultimes du Rite Ecossais Ancien et Accepté” s’achève une série de petits ouvrages consacrés chacun à l’un des aspects importants du Rite. Celui-ci a été écrit dans deux buts :
- faire comprendre à tous ceux qui n’auront jamais la chance d’y travailler l’importance du contenu initiatique de ces trois degrés
- rappeler à ceux qui en sont investis que l’arbre entendez l’immense travail sans cesse recommencé des “membres actifs” ne doit pas cacher la forêt, la forêt féconde des contenus initiatique et ésotérique de ces trois derniers degrés.
Ces degrés ont, trop longtemps, été dits “administratifs”, comme s’il ne s’était agi ici que de gérer la Juridiction ou de se préparer à le faire. D’autres, plus conscients de la valeur de ces degrés, ont voulu les appeler “vaillances ultimes”. En fait et en vérité, ce sont des degrés Ecossais comme tous ceux qui les précèdent et c’est une grave erreur que de vouloir en faire je ne sais quelle “réalisation descendante”, comme si ces degrés avaient pour but et pour effet de ramener les Frères au niveau de leur première initiation. Tous les grades du Rite Ecossais Ancien et Accepté ont pour objet de faire progresser l’impétrant, de lui faire découvrir quelque chose, de l’amener à un niveau plus élevé de spiritualité.
Comme tous les grades maçonniques, les “Degrés ultimes” ont une histoire, réclament un lieu et des décors, possèdent un rituel et des “secrets”. Comme tous aussi, ils recèlent des contenus initiatique et ésotérique qu’il faut découvrir. Pourquoi dit-on “Ordo ab Chao” ou “Deus meum que Jus” ? Qui donc voudrait croire que ces questions n’acceptent qu’une seule et unique réponse?
In ultima fine,forsan... A la fin des fins, peut-être, l’auteur livre ici son “testament maçonnique” et son témoignage. Que ceux qui ont été reçus dans “les Degrés ultimes” trouvent ici de nouvelles pistes de réflexion et de travail. Que ceux qui n’espèrent pas y parvenir découvrent ce qu’ils auraient pu y trouver.
Que la Joie soit dans les coeurs