La Loge Maçonnique - Albert Vigneau

Parution : 01/04/2011
Editeur : Trident
ISBN : 978-2-84880-039-4
EAN13 : 9782848800394
Format : 15 cm x 21 cm
Nb pages : 176
Mon Frère Vigneau, déclarera le Grand-Maître, vous ne connaissez pas les grands secrets de la Franc-Maçonnerie : n’oubliez pas que, c’est un 33e membre du Suprême Conseil qui vous parle, a-t-il besoin de vous apprendre que les buts secrets de la Franc-Maçonnerie sont la déchristianisation de la France ?
Le Grand-Maître rappela que la Franc-Maçonnerie avait trois buts principaux :
1 - Venger la mort des Templiers, mission de laquelle sont chargés les Chevaliers Kadosch, 30e grade, qui doivent exercer cette vengeance sur l’Église Catholique.
2 - Abattre les frontières pour établir la République universelle, mission de laquelle sont chargés les Sublimes Princes du Royal Secret, 32e.
3 - Supprimer la Famille traditionnelle pour émanciper les enfants et l’épouse selon la bonne morale laïque, buts vers lesquels tendent les Souverains Grands inspecteurs Généraux, 33e. »
Ce livre fut écrit et publié en 1934, année dominée en France par une des crises majeures de la Troisième république, provoquée par l'affaire Stavisky.
L'auteur rompt alors définitivement avec son obédience.Écoeuré par le sectarisme des "Enfants de la Veuve". Il en révèle la sinistre médiocrité.
Il dénonce, de manière hélas prophétique, les dangereuses illusions pacifistes, et l’action antimilitariste, des francs-maçons, alors même que des "bruits de bottes à l'est" annoncent un conflit. Le pays l’abordera considérablement affaiblie.
Transposés de nos jours, rien ne semble avoir changé dans les objectifs et les méthodes qu'il dénonce, qui trahissent en permanence les idéaux de tolérance dont se réclame l'Ordre maçonnique. Au delà des passions éteintes, et des circonstances de l’époque, sa réédition nous est apparue éclairante, et même indispensable.

Biographie

Albert Vigneau, ancien maître de la Grande Loge de France, fondateur, ex-député ou ex-membre de cinq autres loges, quitte la franc-maçonnerie le 12 mars 1934 et raconte ses souvenirs et révélations. De la secte il dévoile les buts, les secrets. L'entrée, l'initiation, voyage à travers les loges, une tenue solennelle, le nationalisme, les antimaçons, etc. Où l'on prouve par les faits que « les buts secrets de la franc-maçonnerie sont la déchristianisation de la France » (un Grand-Maître).