Archives secrètes de la Franc-maçonnerie - Elie Steel-Maret

Parution : 26/11/2012
Editeur : Slatkine
ISBN : 978-2-05-102444-0
EAN13 : 9782051024440
Format : 15 cm x 22 cm
Nb pages : 304
En 1893 viennent au jour, quel événement !, sous la forme de fascicules hebdomadaires, les Archives secrètes de la franc-maçonnerie. Le sous-titre précise : Collège métropolitain de France à Lyon, IIe province dite d’Auvergne. Il s’agit en effet de documents tirés des papiers de Jean-Baptiste Willermoz, l’illustre modèle des francs-maçons lyonnais, l’un des meilleurs disciples de Martines de Pasqually, inspirateur, rénovateur puis mainteneur du Régime écossais rectifié, qui ne se réclame pas moins des bâtisseurs du moyen âge que les esséniens et des chevaliers templiers, dans l’ombre et à la lumière du sanctuaire édifié par Salomon.
Multiple est l’originalité de ce rameau de la franc-maçonnerie, et particulièrement de la maçonnerie dite écossaise, que constitue le Régime rectifié. Il parvient à étendre son organisation sur le plan international, cas unique. Surtout, le Régime écossais rectifié seul détient au sein de la famille maçonnique, une doctrine philosophique spécifique, complète, élaborée, au vrai une théosophie, et il l’enseigne à ses initiés grâce à un système admirablement cohérent et articulé de grades et de rites.
Aussi Willermoz ne cessera- t-il de tenir, et il l’écrira, le Régime écossais rectifié pour L’« Ordre maçonnique général ». Les pièces publiées par Steel-Maret renseignent là-dessus, de première main. Elles sont donc capitales, pour connaître, pour comprendre tant le Régime en cause que la franc-maçonnerie qui s’y perfectionnait. Le feuilleton de Steel-Maret était devenu rarissime, presque introuvable dans son entier.
Le voici enfin réédité, avec des pièces annexes, dont la Règle maçonnique à l’usage des loges réunies et rectifiées adoptée en 1782 au fameux convent de Wilhelmsbad. Une étude de Jean Saunier évoque les deux auteurs au pseudonyme collectif et analyse le renouveau des études sur la franc-maçonnerie illuministe à la fin du dix-neuvième siècle.