Manuel interprétatif du Symbolisme Maçonnique - Apprenti - Amélie André-Gedalge

Parution : 17/04/2015
Editeur : Maison de vie
Collection : Archives de Franc-maçonnerie
ISBN : 978-2-35599-177-6
EAN13 : 9782355991776
Format : 15 cm x 21 cm
Nb pages : 105
1er degré maçonnique - Grade d'apprenti
Voici un ouvrage surprenant, puisqu'il s'agit d'un travail de pionnière, une femme devenue Franc-Maçonne et qui s'est attachée à déchiffrer la symbolique maçonnique. Amélie André-Gedalge (1865-1931) était membre de l'Ordre mixte du Droit Humain. Partant de la sagesse de l'Inde et de l'écoute de La Flûte enchantée du Frère Mozart, elle a utilisé les enseignements des anciens Egyptiens, de Pythagore, de Jésus, de l'alchimie, pour explorer un «océan de lumière» et nous faire partager ses découvertes.
Consacré au premier grade de la Franc-Maçonnerie, cet ouvrage aborde la nature même de cette institution, le Cabinet de Réflexion, la cérémonie d'initiation et l'instruction offerte à l'Apprenti qui doit, par un effort personnel et continu, apprendre à tailler la pierre pour atteindre l'état d'être le plus exceptionnel : la simplicité.

Biographie

Amélie Gedalge (1865-1931) Pionnière en de nombreux domaines, Amélie Gedalge, née d'Obigny de Ferrière, en 1865, a consacré sa vie à la musique, à la théosophie et à la franc-maçonnerie. Elève au Conservatoire National de Musique de Paris, elle reçoit un premier prix d'Harmonie à 19 ans. Elle devient professeur au Conservatoire de Paris où elle rencontre le compositeur André Gedalge, avec lequel elle se marie en 1887.
Libre penseur, elle dénonce l'égoïsme et l'intolérance comme erreurs fondamentales de l'humanité qu'il faut combattre avec acharnement. Le respect de la liberté d'autrui étant le garant de la liberté de chacun. Amélie Gedalge croit en la franc-maçonnerie mixte. Elle pense que l'homme et la femme sont égaux face au symbolisme. En 1899, sa candidature à l'initiation sera rejetée par le Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France, obédience qui n'initiait pas de femmes à cette époque initiée à la loge N°l de l'obédience mixte du Droit Humain en 1907, elle en devient rapidement une cheville ouvrière.
Durant vingt-cinq ans, elle s'investit dans l'approfondissement des symboles maçonniques et publie des articles dans des revues spécialisées notamment le Symbolisme et le Bulletin mensuel du Droit Humain. Très active, elle fait fréquemment des conférences sur la musique et la franc-maçonnerie. Au début des années 1920, elle est la première femme à publier des manuels d'apprenti et de compagnon. Manuel interprétatif du symbolisme 1er degré Symbolique, grade d'apprenti et 2e degré Symbolique, grade de compagnon.
Celui de maître, qu'elle a écrit, a malheureusement disparu. Déployant une activité considérable, doublée d'une culture encyclopédique, Amélie Gedalge a fait de nombreuses publications. Cette femme d'exception décède un livre entre les mains, en 1931.